AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Souviens toi de cette nuit ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mestre Pycell
[pnj] Messager Ducal
avatar


MessageSujet: [RP] Souviens toi de cette nuit ...   Ven 13 Fév - 22:50

Cecilia a écrit:
... c’est la promesse de l’infini. C’est une promesse qui vient récompenser le courage de ceux qui ont affrontés seuls tant d’années. C’est la preuve de la confiance entre deux êtres qui est le fondement même de l’amour.
C’est un effort de volonté pour oublier et s’affranchir des peines du passé. C’est un serment qui lie deux âmes à l’exclusion de toute autre. C’est le symbole d’un risque assumé et la reconnaissance des défis à venir. Car à deux on est toujours plus fort, comme un équipage soudé pour surmonter les tempêtes du destin.
L’amour sera toujours la raison d’être des humains et la force qui guide leur vie. Le plus important ce n’est pas cette cérémonie, elle ne sert qu’à montrer aux yeux du monde des sentiments déjà existants et des promesses déjà sellées au plus profond du cœur des mariés.

Dante Alighieri - La Divine Comédie


Baronnie de Ribiers ~ Chapelle Santa Caterina

Cette journée du 4 février 1463 promettait d’être relativement riche en émotions, tout du moins pour Lorenz et Cécilia, à n’en point douter. Nul n’avait été mis au courant, l’un comme l’autre souhaitant un mariage avec un nombre de personne restreint et donc placé sous le sceau du secret, en dehors de ceux qui prendrait part à la cérémonie, soit en tout et pour tout si l’on comptait l’officiant et les futurs époux cela faisait un total de sept personnes.

Chaque détail avait été choisi avec soin que ce soit pour la sécurité, le repas qui précèderait la cérémonie ou bien encore au confort des personnes présentent ce jour. Compte tenu du fait que la cérémonie aurait lieu entre les vêpres * et les complies **, soit lorsqu’il ferait nuit noire, et que la chaleur ainsi que la luminosité ne serait guère au rendez-vous, des braseros seraient disposés de part et d’autre des bancs au sein de la chapelle.

Au sein de celle-ci, des cathèdres seraient également disposées. Sur les deux réservées aux futurs époux se trouveraient des capes en létice au sein de laquelle, ces derniers pourraient s’envelopper si le besoin s’en faisait sentir. Pour les invités, des briques chaudes roulées dans un linge seraient mis à leur disposition. Concernant la sécurité des lieux, car qui disait mariage secret disait forcément que l’on tenait à sa tranquillité, Lorenz n’avait pas mésestimé sur celle-ci.

Ce dernier après approbation de la maîtresse des lieux, puisque le mariage se déroulait à Ribiers, avait fait placer un détachement d’une vingtaine d’hommes devant l’entrée de la chapelle afin d’empêcher un éventuel intrus d’y pénétrer en sus de cela, quatre autres détachements beaucoup plus imposant furent dispersés çà et là entre les grilles du château et le chemin conduisant à Santa Caterina. Le moment venu, soit après avoir diné, les protagonistes du jour se rendirent donc en la Sainte Chapelle et prirent place à l’endroit qui leur était dévolu avant qu’Endymion ne débute la cérémonie.


* Indication sur les vêpres
** Indication sur les complies

Temperance a écrit:
La fille était là. Vêtue aux couleurs de sa famille, celle d'Hermine, celle que sa mère avait jadis quittée pour épouser Sam, celle que sa mère ne retrouverait pas en épousant Lorenz, leur cousin. Ce n'était un cousin que d'esprit ; Tempérance savait depuis longtemps que l'adoption n'était qu'une forme atténuée de famille, une forme qui ne qualifie pas pour l'inceste. Mais pourtant, ils faisaient ça en cachette.
Avec discrétion, dirait-on. C'est plus poli. De nuit. Du coup, elle portait sur le dos une cape doublée de peau de loup. Elle se l'était offerte récemment et ne la regrettait pas le moins du monde.

Elle était heureuse que cela se passe à Ribiers. Elle aimait bien, Ribiers. Une affaire de famille, encore. C'était le pont entre les familles de son père et de sa mère, en quelque sorte. Son père Bastien avait une soeur, Espoire ; et l'un comme l'autre avaient épousé un maître de Ribiers. Bastien avait eu Cécilia, Espoire avait eu Jean, le premier seigneur de Ribiers.
En son for intérieur, Tempérance espérait être aussi, un jour, maîtresse de Ribiers. De toutes les terres maternelles, elle avait peine à se rappeler le nom et à y trouver des attaches. Si elle avait d'incroyables souvenirs à Remiremont, c'était incontestablement le Lyonnais Dauphiné qu'elle aimait...

Le dîner passé, au cours duquel elle ouvrit peu la bouche de peur de dire un mot de travers, ils se rendirent à la chapelle. Après avoir embrassé sa mère sur la joue, elle s'installa dans la chapelle, en retrait de son terrible grand oncle.
Revenir en haut Aller en bas
Mestre Pycell
[pnj] Messager Ducal
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Souviens toi de cette nuit ...   Ven 13 Fév - 22:51

Barberine a écrit:
Elle était arrivée peu avant la cérémonie et le repas qui précédait.

N'ayant eu que peu de temps pour se préparer, elle avait prié son intendante Marie Sol de faire office de femme de chambre pour l'occasion.

Après quelques jours de voyage, compliqué par le froid et la neige, et des étapes sûres dans les couvents, qui heureusement recevaient les voyageuse, elles étaient enfin arrivées.

Passage obligé par une des chambres réservées aux invités, et la voila fraîche comme si la fatigue du voyage n'avait pas existé.

Vêtue d'une robe couleur pastel, comme elle les affectionnait, d'une longue et chaude cape brodée de fourrure argentée, un manchon de la même couleur, et après s'être assurée que MarieSol avait de quoi se restaurer, elle se présente au repas familial : Un cercle très restreint. Sachant que les noces se déroulaient dans l'intimité, elle ne s'en étonne pas, salue ses hôtes, heureuse du sourire radieux de sa cousine.

Elle écoute plus qu'elle ne parle, appréciant cette atmosphère feutrée et recueillie.

Le moment venu , elle se rend à la Chapelle, s'installant à la place qui lui était dévolue.


Endymion a écrit:
Après le réconfort l'effort... Il avait davantage l'habitude de marier les gens puis de participer au banquet qui suivait, force était de constater que les futurs époux avait choisi l'originalité à ce niveau-là.
En même temps que tout ce petit monde il s'était donc rendu à la chapelle, dit deux mots à son page, qui avait préparé tout le nécessaire liturgique, pendant que les fiancés, les témoins et les invités se mettaient en place.
Tout le monde était prêt, il était temps de commencer.
L'archevêque émérite de Vienne déclama alors,

Frères et sœurs dans la foy, en cet heureux jour et en ce saint édifice nous sommes réunis pour voir l'amour de deux êtres chers se concrétiser par leur union devant le Très Haut.

Puis il s'adressa plus particulièrement aux fiancés,
Le Seigneur notre Dieu préconise la vie en couple et surtout la célébration de cet amour par le faite d’avoir des enfants. La vie en couple n’est pas chose facile, mais je suis sûr que vous y arriverez avec l’aide du Seigneur, que vous bâtirez un foyer, toute une vie autour de votre amour qui est des plus sincères. Aimez-vous jusqu’au bout et sans conditions. Que chacun de vous fasse des efforts quand votre couple vivra ses moments difficiles, que vous vous protégiez mutuellement et que vous protégiez et éleviez vos enfants dans l’amour est la foi de la Très Sainte Église Aristotélicienne. Perpétuez ensemble la tradition en enseignant à vos enfants l’amour que Dieu nous a donné. Je vous le dis. Le mariage n’est pas chose facile, mais il est un des plus beau cadeau fait à l’autre et au Seigneur.

Sur ces bonnes paroles il se tourna vers l'assemblée et demanda,
Si quiconque ici présent connait un quelconque obstacle à l'union de Cécilia et Lorenz, qu'il se lève et nous le dise.

Ce à quoi les invités réunis dans la nef répondirent en chœur la formule négative rituelle, "Nous ne savons que fors bien".

Puisque rien ni personne ne s'y opposait, il se tourna vers l'autel où étaient déposés sur un petit coussin pourpre brodé de fil d'or deux anneaux. Son jeune page/clerc/sacristain prit le petit coussin et s'agenouilla sur les marches séparant la nef du chœur, présentant le tout à l'archevêque qui bénit alors les anneaux en utilisant une formule poétique apprise pour l'occasion.

Seigneur, Dieu tout-puissant, bénissez l’anneau d’or
De ces nouveaux époux dont l’âme et dont le corps,
Régénérés jadis par l’eau fraîche et le sel,
S’unissent en cette heure au pied de votre autel.
Solide, il est d’un pur métal, il est pesant,
Il est massif, sans alliage et cependant
Le doigt le portera sans s’en apercevoir
Du soir jusqu’au matin et du matin au soir,
Tant il sera conforme à sa puissance intime.
Son cercle régulier dans le derme s’imprime
Sans le blesser, ni le froisser, et la phalange,
S’amincissant sous la pression de cette bande,
Sans perdre de sa force ou de sa grâce agile,
Prend la forme arrondie et maigrit et s’effile.
Ainsi l’amour, Seigneur, que ce symbole enferme,
Sans recommencement ici-bas et sans terme,
Sera, si vous daignez le bénir à son tour,
Résistant comme l’or, solide et sans détour,
Sans alliage et sans mélange, et si léger,
Que l’âme s’y trouvant mêlée sans y songer,
Gardera sa divine et ravissante empreinte.
En ignorant de quels liens elle est étreinte.


Puis le jeune clerc s'agenouilla devant les presque-mariés, tendant le petit coussin à Cécilia afin qu'elle prenne l'anneau et le passe au doigt de Lorenz en récitant la formule consacrée, l'archevêque veillant sur le côté à ce que les paroles soient bien prononcées.
Revenir en haut Aller en bas
Mestre Pycell
[pnj] Messager Ducal
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Souviens toi de cette nuit ...   Ven 13 Fév - 22:51

Cecilia a écrit:
Lorsqu’Endymion prit la parole, la jeune femme se remémora le début de sa relation avec son blond. L’un comme l’autre avait changé durant ces derniers mois, d’animaux blessés par le monde qui les entouraient cherchant de l’affection chez l’autre pour au final en arriver à tomber amoureux l’un de l’autre. Comme elle avait souffert de s’éloigner de lui durant des semaines afin de régler les diverses affaires en cours, le temps d’accompagner Lorenz jusqu’en toulousain, avant de revenir auprès de lui pour ne plus le quitter depuis la mi-janvier.

Elle appréciait sincèrement chacun des moments passés à ses côtés, l’on pourrait aller jusqu’à dire qu’elle en était arrivé au point de devenir gaga et pour cause puisque son blond rien qu’à elle d’ici quelques minutes embrassait son ventre dès qu’il le pouvait (avoué qu’il y a tout à fait de quoi faire craquer n’importe quelle femme enceinte avec un geste aussi tendre que celui-ci), et que pour rien au monde elle ne les échangerait. Tiré de sa douce rêverie si l’on peut dire, l’une des crèmes du panier de crabe cardinalice demanda à l'assistance si quelqu'un parmi eux souhaitait s'opposer à leur union.

Cette question ne lui fit pas rater un battement de cœur, elle était un peu plus confiante que les autres fois mais guère plus puisqu’elle doutait légèrement que qui que ce soit de présent au sein de la Chapelle s’oppose à leur union. Malgré tout la jeune femme se pencha quelque peu sur sa cathèdre pour regarder en arrière afin de croiser le regard de son oncle, afin de quérir une nouvelle fois son approbation et fut soulagée dès lors qu’il opina du chef.

Tout en reprenant sa position initiale, «l’homme à tout faire» de son Chapelain s'agenouilla devant elle pour lui présenter les anneaux bénis. Durant quelques instants, la brunette pris le soin de réfléchir à la manière dont elle exprimerait ses sentiments envers son aimé sans pour autant que cela ne fasse trop fleur bleue avant que de prendre la parole.


Je n'ai jamais su que je pouvais ressentir une telle chose. C’est un peu comme si je n'avais jamais vu le ciel avant. Chaque jour je t'aime de plus en plus et voudrais disparaître dans tes baisers. Les saisons peuvent changer, passer de l'hiver au printemps, mais sache que quoiqu’il advienne je t'aimerai jusqu'à la fin des temps. Depuis que nous sommes ensemble, ma vie prend tout son sens et ne semble pas être un gaspillage puisqu’elle tourne tout autour de toi. *

Pour le côté sans guimauve, je crois que l’on repassera parce qu’on était très très loin du côté sobre et de cette réserve qu’elle avait souhaité. La jeune femme s'empara de l'anneau destiné à son compagnon avant de prendre sa main droite dans la sienne et de passer en premier lieu l'objet successivement au pouce, à l'index et au majeur tout en prononçant les mots suivant Lorenz, de cet anel je t'épouse, de mes biens te doue et de mon corps je t'honore. Ceci fait, la jeune femme glissa l’anneau à son annulaire gauche tout en esquissant un léger sourire puisqu’il était désormais tout à elle.

* les propos sont tirés de la chanson "Come what may"qui convient parfaitement bien à la relation entre Lorenz et Cécilia, et que j'ai adapté pour l'occasion.

Svetlna a écrit:
[Le jour tant attendu]

On y était ! Direction Ribiers....! Sans trop de difficulté. Non pas que la blonde duchesse venait souvent ici, mais c'était la seconde fois. Assez donc pour se remémorer le chemin, et les lieux, sans se perdre, et perdre du temps bêtement.
Pour la seconde fois, donc, elle pénétra dans la Chapelle Santa Caterina. A l'heure. Le sourire aux lèvres de voir le jeune couple bientôt uni devant le Très Haut. Habillée, coiffée, et maquillée convenablement. En toute simplicité, comme elle aime.

La blonde salua toutes les personnes présentes d'une légère, mais respectueuse révérence, tout en distribuant des sourires à qui le lui rendra.
Puis, la jeune femme se plaça près des invités, et du second témoin. Observant avec émotion les futurs époux. Ils sont vachement mignons, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Mestre Pycell
[pnj] Messager Ducal
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Souviens toi de cette nuit ...   Ven 13 Fév - 22:52

Lorenz.von.frayner a écrit:
Lorenz n'aurait jamais imaginé un tel jour dans sa vie.
Se lier pour la vie à une femme.
Ne faire qu'un avec un autre être.
Lui qui avait tant souffert, lui qui n'avait su garder les gens proches qu'il aimait autour de lui. Et si cette malédiction touchait dans l'avenir Cécilia ?
Tant d'hésitation en ce jour ...
Il ne voulait pas la perdre. Non pas elle.
Celle qui avait su lui donner l'amour que le très haut lui avait enlevé.
Peut-être que s’il la liait à lui à jamais pour ne former plus qu'un, elle ne pourrait pas être touché par la mort.
C'était pour tout vous dire ce que l'ex prince d'empire espérait. La garder auprès de lui, la faire rentrer dans le centre même de la malédiction pour l'épargner.
Car oui il l'aimait Cécilia, même si il ne se l'avouerait jamais.


- " Vous savez qu'à partir d'aujourd'hui, je suis vous et vous êtes moi.
Nous ne formons qu'un pour les années à venir. Une seule et même personne pour la vie. Est-ce que vous arriverez à supporter la seconde partie de votre corps ? "


Lorenz fit un large sourire.
Puis regarda l'ensemble des invités présent.
Peu nombreux comme il le souhaitait.
Les seules personnes dont leurs présences lui importaient vraiment se trouvait être celle de sa future femme, Cécilia et l'élu de la famille des aigles, Charlemagne.
Il se retourna vers la Comtesse et prononça alors les mots sacrées devant le représentant religieux.


- " Cécilia, de cet anneau je t'épouse, tu jouiras de mes bien, et mon corps sera à toi. "

Puis il murmurera dans son oreille après avoir passé l'anneau.

- " Cet anneau est comme une chaîne qui nous lie pour l'éternité.
Ne l'oublie jamais. "

Temperance a écrit:
La prière d'Endymion était sublime. Tempérance, bien que peu lettrée, fut sensible à la poésie de ces mots. Elle ferma les yeux pour mieux en apprécier la pesante signification, l'élégante lourdeur. La poids du destin.
Sa mère se mariait.
Encore.

Hermine, que n'es-tu là pour soutenir mon coeur ?

Sa soeur était recluse pour son éducation. Beaucoup plus appliquée qu'elle-même ne l'avait jamais été. On ne l'aurait pas faite chercher pour un mariage secret. Elle apprendrait bien assez tôt, et comprendrait, et se réjouirait.
Tempérance comprenait, bien sûr, le désir de bonheur, le désir de légitimité pour l'enfant à venir, et l'absence d'obstacle formel.
Sa mère se mariait.
Encore.

Cela ne peut qu'influencer l'esprit au catéchisme très primaire qu'est celui de Tempérance. Comment croire qu'un mariage, c'est pour la vie ? Comment trouver beaux ces voeux, quand ils ont été déjà prononcés deux fois, face à des hommes encore vifs ? Elle ne veut pas croire son père mort. Il est disparu, seulement disparu. Et Sam... Sam avait eu un rôle de père de substitution. Lorenz n'aurait pas ce rôle. Elle avait trop grandi, et il était trop jeune.

Bien sûr, elle sait qu'ils y croient de tout leur coeur. Mais elle n'a pas encore éprouvé l'amour qui foudroie. Elle pense à ses pères, elle pense à l'éternité qui n'est qu'un mot, et elle baisse la tête. Elle se gronde, elle se force à prier pour que ce bonheur soit le bon. Mais comment prier ça sans penser en même temps que le bonheur entre son père et sa mère n'était pas authentique et pérenne ? Oh, que c'est compliqué, l'éternité !
Comme ce sera plus simple lorsqu'elle se mariera. Par raison, pour plaire à sa famille. La raison ne meurt pas comme le coeur, avec le temps. La raison est un roc. La raison balaie tout ce que l'inconstant coeur sème.
Mains jointes, elle prie pour Cécilia et Lorenz. Pour que cette éternité soit la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Mestre Pycell
[pnj] Messager Ducal
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Souviens toi de cette nuit ...   Ven 13 Fév - 22:52

Endymion a écrit:
Ce fut donc sans surprise, l'inverse aurait été embêtant, que les jeunes gens déclamèrent leur consentement et se passèrent la bague aux doigts. Le cardinal ne put s'empêcher d'esquisser un fin sourire, le bonheur des amoureux ne le laissant pas indifférent.
Endymion fit signe à Lorenz de tendre devant lui la main dont un doigt était orné d'un des anneaux précédemment bénis, Cecilia mit la sienne -celle où l'autre anneau en question était à son doigt- au-dessus. Le pourpré entoura ensuite lesdites mains, l'une sur l'autre, d'un ruban de soie fine rouge, se recula, leva ses propres mains puis proclama la phrase solennelle :

Cécilia, Lorenz, je vous déclare mariés par la Très Sainte Église Aristotélicienne, Romaine et Universelle, aux yeux du Très Haut et des Hommes. Ce que le Très Haut a uni, nul ne peut le désunir, excepté le Consistoire Pontifical après une audience pour une dissolution/annulation de mariage, voire une dissolution par consentement mutuel, pensa-t-il un instant, mais il ne leur souhaitait pas.
Il enchaîna de suite,

Je vais maintenant demander aux témoins de s'engager à témoigner de ce qu'ils ont vu et entendu au cours de cette cérémonie, avant que je ne scelle le certificat de mariage. Il fit alors un pas en arrière afin que chaque témoin puisse... témoigner.

Svetlna a écrit:
A l'invitation de l'Archevêque, la jeune femme s'avança, et prit la parole, s'exprimant clairement :

Votre Éminence, je certifie, ce jour, avoir vu et entendu Sa Grâce Cécilia et Lorenz Von Frayner s'engager mutuellement devant le Très Haut.

Un sourire. Un regard vers Endymion pour s'assurer qu'elle avait tout bien dit comme il faut, et elle recula de quelques pas, laissant place à Son altesse Royale.

Charlemagne_vf a écrit:
Le Premier Prince du Sang de France était là, et bien là. C'était Cécilia qui lui avait demandé la main de Lorenz. Configuration singulière autant qu'originale. L'Infant s'était étonné que l'époux ne daigne pas lui demander, comme il était d'usage, l'épouse. Mais qu'importait au vrai : jamais Charlemagne n'avait entendu s'opposer à une union qui ne constituait pas une mésalliance. Alors il avait accepté, bon gré mal gré, comme il avait accepté d'être le témoin de ce pari là. Car c'était un pari. In petto, l'Aiglon ne voyait là que sa nièce, mariée et remariée, épouser un jeune homme à la pureté sans égale, qui était son autre à certains moments, et avec lequel il avait entretenu une amitié particulière, platonique. Il ne comprenait pas cet amour. Il ne comprenait pas cette rencontre du blond et de la brune. Ils étaient trop différents à son sens. Ou alors, c'était qu'il les avait mal observés.
Mais il était là, placide dans ses velours noirs. Quand on lui demanda de prendre la parole, il la prit, accomplit son devoir, fixant Lorenz dans les yeux.


Je consens à témoigner, ici et là, en les lieux saints comme hors d'eux, de l'engagement pris devant Dieu par Cécilia et Lorenz von Frayner.

Quittant le regard du marié, il tâcha d'accorder tour à tour l'attention de ses yeux à chacun des époux.

Puissiez-vous être heureux, mes parents, car vous m'êtes chers. Là.
Revenir en haut Aller en bas
Mestre Pycell
[pnj] Messager Ducal
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Souviens toi de cette nuit ...   Lun 2 Mar - 21:46

Barberine a écrit:
Elle eut envie d'ajouter  "Allez en paix" mais ce n'était  pas son rôle.

Elle était heureuse d'avoir assisté à la cérémonie qui célébrait l'union de sa cousine Cecilia avec  cet  homme jeune qu'elle ne connaissait pas, mais qui avait  su trouver le chemin  de son coeur.

Et sans vouloir  laisser s'envoler un romantisme débridé, le moins qu'elle pouvait leur souhaiter était un bonheur sans faille.

Ses yeux parlaient pour elle alors qu'elle sourait aux nouveaux mariés

Endymion a écrit:
Les serments avaient été bien prononcés, les témoins avaient témoigné, le cardinal tourna alors quelques secondes le dos à l'assemblée, le temps d'apposer son sceau dans la cire que venait de faire couler un jeune page sur le certificat de mariage.
Ceci étant fait il se tourna vers les mariés, délia délicatement la bande de tissu qui entourait les mains des jeunes gens, puis il conclut la cérémonie sur ces mots :


Le mariage est une orientation de l'âme, une inclination du cœur et du désir, qui se renforcent au fur et à mesure de la vie. C’est un partage unique qui anime une vie entière, qui change un être et une façon de voir l’existence. Nous sommes des Hommes. Notre destin est d’aimer, notre but est de chercher le parfait amour, sans idéal, mais avec le sentiment de vertu et d’humilité.

Nous avons aujourd’hui lié deux destins, nous avons lié un homme à une femme. Cette cérémonie nous a permis de voir l’émergence d’une nouvelle existence. Une page du livre de votre vie s’est tournée, une nouvelle histoire commence.

Le Très Haut est bon, le Très Haut est juste, le Très Haut est pardon et miséricorde, accordez-lui de temps à autre quelques instants de votre vie… Amis, fidèles, je vous bénis.
Allez en paix !
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Reine de Coeur d'un Blond
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Souviens toi de cette nuit ...   Jeu 30 Juil - 19:03

Cecilia a écrit:
La question de Lorenz la fit sourire tant la réponse lui paraissait évidente, tout du moins l’était-elle pour elle mais étant donné la blondeur dont faisait parfois preuve son compagnon il valait peut être mieux prendre la parole, aussi déposa-t-elle l’une des mains de ce dernier sur son ventre déjà bien arrondit avant d’ajouter un Il me semble que c’est déjà le cas. Les propos qu’il tiendrait quelques instants après avoir glissé l’anneau à son doigt, l’attendrir plus encore qu’elle ne l’était jusqu’à présent puisque son blond lui faisait savoir de manière détournée combien il l’aimait et tenait à elle.

Dire qu’elle ne l’avait pas remarqué il y a un petit moment à présent ne serait que mensonge et ce d’autant plus qu’elle en avait eu la preuve au sein d’un courrier qu’elle conservait loin de la portée de Lorenz, de peur que celui-ci ne la jette au feu. Son comportement lors de leurs retrouvailles en Toulousain avait tôt fait de finir de la convaincre de ce dont elle avait été persuadé à la mi-décembre. A cela l’on pouvait ajouter le fait que les deux tourtereaux étaient devenus pour ainsi dire inséparable, ou qu’ils ne décidaient jamais rien l’un sans l’autre, chose qui se vérifierait plus encore dans les mois à venir. Si s’était à refaire, la jeune femme retomberait sans aucun doute dans les griffes de Lorenz.

Lorsque Endymion lia leurs mains avec une bande de tissu qui se mariait merveilleusement bien avec sa robe, il fallait bien reconnaître, et les déclara mari et femme la brunette eu envie de déposer un baiser sur les lèvres de son conjoint mais elle n’osait guère le faire en public pour le moment, trop pudique sur ce coup-là, aussi se contenta-t-elle d’un chaste baiser sur sa joue avant de reporter son attention sur l’officiant qui reprenait d’ors et déjà la parole tout en déliant délicatement la bande de tissu.

Les propos qu’il tint convenaient parfaitement pour décrire ce qu’était l’histoire du blond et de la brune même si Endymion ne devait probablement pas s’en douter. Ou peut-être que si, allez savoir, puisque Cécilia s’était confié sur sa relation avec Lorenz il y a de cela quelques semaines à présent. Dès qu’il eut clôturé la cérémonie après avoir béni les personnes présentent, la jeune épousée invita tout ce petit monde à se retirer dans leurs appartements respectifs pour qu’ils puissent se reposer étant donné que la journée avait été relativement longue tandis qu’elle profiterait de la chaleur des bras de son époux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Souviens toi de cette nuit ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Souviens toi de cette nuit ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JOUR 5] - "Le ciel est rouge, beaucoup de sang a coulé cette nuit."
» Astre de nuit [Libre]
» Travailler ou non cette nuit [Livre 1 - Terminé]
» La Nuit me rappelle ce jour .... |Avec Constelation d'Hiver |
» L'atelier ou il fait nuit... [FERME]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiefs de la famille Sevillano :: Baronnie de Ribiers :: Château de Clairecombe :: La Haute Cour :: Chapelle Santa Caterina-
Sauter vers: