AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Mariage de Sam et Cécilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cecilia
Reine de Coeur d'un Blond
avatar


MessageSujet: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Dim 3 Nov - 20:27

Plusieurs jours après la fin de la période de deuil dévolue aux décès de l'Empereur, Ludwig von Frayner et de la princesse impériale, Luisa von Frayner

Si on lui avait dit il y a plusieurs mois que ce jour arriverait, la jeune femme ne l'aurait guère cru. Patience était mère de vertu disait on mais sur ce coup là, elle avait surtout eu de la chance qu'Endymion soit nommé Archevêque de Vienne. S'ils pouvaient enfin se marier, s'était grâce à lui. Toujours est-il que depuis la fin du mandat ducal le mois dernier, la jeune femme se disait qu'elle avait encore largement le temps de penser à la préparation du mariage. Malheureusement c’était sans compter sur le caractère relativement fourbe du temps. C'est puisqu'il n'attendait pas le bougre! A peine l’occasion de respirer entre plusieurs cérémonies, pas forcément joyeuses pour certaines puisqu'elle s'était rendu en Gascogne pour l'enterrement de son père, était ensuite venu l'annonce du décès de son cousin l'Empereur ainsi que de la petite Luisa tout deux morts des suites de l'incendie qui ravagea le Palais de Strasbourg, puis l'anoblissement d'Aelys sur les terres de Sassenage auquel elle avait accepté d'assister pour peu que les réjouissances soient relativement modeste en sa présence compte tenu des période de deuil qu'elle se devait de respecter. A cela s'était ajouté le couronnement du Roi d'Aragon qui se trouvait être l'un de ses cousins (encore un !). Ce voyage fut le plus long qu'elle eut à faire en peu de temps et surtout le pire pour son sommeil puisque Sam ne l'avait pas accompagné cette fois ci.

Lorsqu'elle fut enfin de retour en Lyonnais-Dauphiné, elle paraissait fatiguée mais elle se devait de terminer la planification du mariage étant donné il ne lui restait que très peu de jours afin que de pouvoir le faire. En sus de tout ceci, elle avait continué durant une ou deux journée à aider sur Embrun ou en Lorraine jusqu'à ce qu'elle décide de se retirer sur ses terres au vue de la tournure qu'avait pris les évènements au sein de ses deux endroits. Les gens étaient devenu de plus en plus idiots ou bien peut-être était-ce dû au fait qu'elle qui avait de plus en plus de mal à supporter la bêtise humaine. A mon humble avis, je choisirais les deux options. Toujours est-il qu'avec un peu d'acharnement, un soupçon de patience, un zeste -voir bien plus même- d'amour de la part de son fiancé, la jeune femme avait réussi à boucler les préparatifs pour le mariage la veille. Le jour J, la jeune femme se leva bien avant l'aube et rejoignit ses serviteurs au sein de la Chapelle Santa Caterina afin que de pouvoir mettre la touche finale à ce mariage qui serait unique en son genre. Ou bien peut être était dû au fait qu'elle était angoissée, impatiente, inquiète et bien d'autre chose encore.

Emmitouflée au possible dans le manteau d'or que feue sa grand-mère (Beatrice de Castelmaure-Frayner, Reine de France) lui avait légué et qu'elle appréciait énormément, les serviteurs de la jeune femme étaient en train de dresser les tables. Celles-ci seraient recouverte d'un instant à l'autre d'un doublier* puis se serait autour de la longière**. L'on disposerait ensuite des cathèdres pour les convives quant à la table d'honneur réservée à nos tourtereaux, Charlychou (chut faut pas le dire mais c'pour le tenir à l’œil) et Endy, celle-ci serait dressée sous un dais de couleur rouge. Tout en se dirigeant vers l'Autel, la jeune femme n'avait de cesse d'admirer son œuvre tout en saluant ses serviteurs sur son passage. Devant le coincoin réservé à Endymion, un voile en soie de rouge sur lequel avait été brodé les initiales des futurs époux avait été suspendu. C'est sous cette magnifique pièce de tissu, que nos tourtereaux siègeraient jusqu'à ce qu'ils aient reçu la permission de déjeuner en compagnie de leurs convives. Avait-on jamais vu jusqu'à présent, un banquet en pleine cérémonie de mariage? Force était de constater que non mais il fallait bien reconnaître que cette riche idée provenant d'Endymion, avait eu le mérite de joindre l'utile à l'agréable sauf pour les futurs époux puisque tous deux devaient être à jeun ... Vous pouvez être sûr qu’il y en a une qui serait grognon, ce serait le drame du jour pour elle ne pas pouvoir grignoter au vue de ses envies de nourriture, toutes plus folles les unes que les autres depuis quelques jours.

Les invités durant la cérémonie auraient donc le plaisir se mêler pâtés de viande en croûte, tourtes de poisson aux amandes et au vin blanc, jambons ou gibiers enrobés de pâtes croustillantes et dorées, gâteaux rustiques (à base de pâte à pain, de fromage blanc, colorés de safran ou épicés de cannelle, de cumin, d'anis, de gingembre). En fin de repas, apparaitraient des desserts comme par exemple des tartes au flan, des rissoles aux fruits secs et au miel. Chacun des convives auraient également le plaisir de trouver des douceurs à croquer dont certaines pouvaient être emmenées pour casser la graine en route, ainsi que des dragées faites de grains de coriandre ou de genièvre, des fruits secs enrobés de sucre et malaxés avec du miel, des fruits confits ainsi que des massepains parfumés à la rose. Un soupire fut lâché lorsque Brunehaut vint tirer sa maîtresse de son dénombrement de l'état des lieux. Il ne pouvait pas déjà être l’heure de s’habiller? Malheureusement, si. La vache ça s'était mauvais signe si elle commençait à perdre la notion du temps. Ce fut donc en quatrième vitesse que la jeune femme rejoignit ses appartements.

* nappe
** pièce de tissu étroite qui fait le tour de la table permettant aux invités d'avoir les genoux protégés et de s'essuyer la bouche ou les mains
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël
J'ai beau être ptit, qu'est ce que je suis chiant!
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Lun 4 Nov - 14:01

Pourquoi ne veux-tu pas t'arrêter de pleurer? Qu'est-ce que tu as... encore ?

La nourrice du bi-ducal rejeton n'en pouvait plus... mais alors plus du tout ! Cela faisait maintenant plus de deux heures que le bambin de 7 mois braillait tout ce qu'il savait. Son visage s'empourprait de plus en plus alors que ces cris redoublait de violence, puis il ouvrait discrètement un oeil, happait le regard de sa nourrice, puis refermait illico la paupière et c'était repartit pour un tour. Un enfer. Et encore, selon la Guertrude l'Enfer était bien plus reposant que les hurlements hystérique du noble chérubin.

Tu as faim? Encore?

Nouveaux pleurs. Non apparemment le bébé n'avait pas faim. Enfin si en fait, il avait faim, mais ce n'était pas la cause de sa Frayneriale colère ou de son courroux Rossalien. Il voulait autre chose. Et il fallait vite trouver ce que c'était, sinon... sinon le mariage de la Duchesse et du Duc allait tourner au berçage intempestif du micro-tyran en couche culotte. autant de caractère et de voix dans un si petit être, cela relevait de l'exploit. La nourrice regarda le nourrisson avec un regard qui hésitait entre la tendresse et l'exaspération.

Avec une voix pareille, on f'ra d'toé un officier... ou un politicard... J'me taste.

Raphaël s'arrêta de pleurer, ouvrit de grands yeux et observa sa nourrice durant de longs instants. Un léger sourire marqua son visage encore poupin et rouge, comme s'il avait compris ce qu'elle lui disait et que mieux encore, cela lui plaisait. Puis il repartit dans son monologue interminable de sanglots.

Rhaaaa, nan ma qu'asse-tu veux à lo fin ? Ta maman?

Interruption des cris. Raphaël tendit les bras vers la nurse en riant à présent. Bin voilà, fallait pas chercher midi à quatorze heures: le bi-ducal poupin voulait sa mère, et fissa ! La nourrice ouvrit alors les négociations:

S'tu veux voir s'Grâce, vo falloooir qu'j'te change mon grand, et sans cris s'te plait. Pis j't'habille et on va voir ta maman. Tu c'prends?

Raphaël soupira puis pleura, deux secondes, et enfin se tut avant de tendre les bras vers la femme qui s'occupait de lui. Allélouia, il obtempérait enfin!!! il fut changer, puis des serviteur apportèrent l'habit que le noble  garçon porterait durant la mariage de ses non moins nobles parents: un belle robe or et crème, avec des arabesque brodés en fils d'argent. Rien ne serait trop beau pour cette superbe journée.

Puis, sa nourrice chercha Cécilia dans le domaine. On l'informa qu'elle se trouvait dans la chapelle. Déjà. Ni une ni deux, le femme se précipita vers le saint édifice, priant pour que le garçonnet ne reprenne pas une crise de pleurs carabinée. Elle arriva dans la chapelle... manque de bol, la Duchesse venait de partir vers ses appartements. Mortecouilles s'en était trop pour le bi-ducal braillard, qui recommença à pleurer, à hurler toute son innocente et non moins bruyante colère. Faites des enfants... vous verrez vous ne le regretterez pas!

Vitesse grand V, la servante se précipita vers les appartements ducaux. Là,un garde tenta de l'empêcher d'entrer. Elle lui hurla sans détour:


tu veux t'en occuper? en montrant le chérubin qui criait à pleins poumons. Je te l'laisse! S'non, tu m'laisse entrer, vil abrutit.

Aussitôt dit, aussitôt fait, voilà enfin Raphaël qui arrive vers sa ducale moman. Il tendit les bras vers elle, se tortillant autant qu'il le pouvait pour sortir de l'étreinte de sa nourrice, qu'il trouvait décidément bien encombrante.

Vostre Grâce, haleta la nourrice, vostre fils désire apparemment vostre compagnie.

Elle lui tendit le bambin, qui cessa de pleurer instantanément, attendant que sa mère le prenne. Il l'observait avec ses grands yeux pleins d'étoiles qu'on les nourrisson quand ils sont en présence de l'objet de leurs désirs. Da sa voix toute douce, il lui déclara, avec emphase:

GAAAAH.
Revenir en haut Aller en bas
Natale
Marquis(e) [I]
Marquis(e) [I]
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Lun 4 Nov - 18:06

... On the road again


Ribiers à côté de Sisteron en Dauphiné. La route était longue depuis l'Aragon pour retrouver ce petit bout de France situé à proximité de la Provence et de la Savoie impériale. Le Blond migrateur il filerait ensuite jusqu'à Chieti dans les Abruzzes pour y retrouver sa fille et sa petite fille à lui. Il chevauchait donc toujours sur sa jument noire. A quelques encablures se trouvait sa Quatre Chevaux qui trainait tous ses paquetages pour ce grand voyage de péninsules en péninsules et d’événements en événements.

Le Dauphiné, mine de rien ça faisait depuis longtemps qu'il n'y était pas allé, mais en tout cas c'était toujours un plaisir que d'y retrouver sa petite pomme dauphine. Bientôt ! Il lui restait encore à remonter la Durance. Il y était presque.
Revenir en haut Aller en bas
Pjotr Alexander

avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel:

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Lun 4 Nov - 23:01

Il y a bien longtemps que Pjotr Alexander n'était pas sorti de sa demeure. Il vivait aujourd'hui à Chembley, où il gérait les terres de son ami parti en voyage et d'où il correspondait avec ses amis et anciens compagnons de politique. Et pourtant, voilà qu’il se mettait en route. Prévenant son fidèle valet Jacquot, il entra dans son carrosse depuis longtemps trop poussiéreux ! Toujours aux couleurs de l’Eglise Aristotélicienne, sa voiture était ornée des illustres armoires du jeune homme qui arrivait maintenant à ses vingt ans. Sa joie de vivre était toujours la même et ses bonnes manières exacerbées, il avait pourtant, ces jours-ci, comme un drôle de pressentiment. Une sorte de tristesse sous-jacente, expliquée probablement par l’absence inquiétante de réponse de son ami Uriel parti en Alexandrie. Mais ce départ était aussi un moyen de se changer les idées. Sa famille ne l’avait pas vu depuis bien longtemps… et il fallait bien avouer que les retrouver lors d’un mariage était bien plus agréable que pendant les enterrements ! Et quel mariage ! Le mariage de THE chef de famille, THE tête couronnée de la famille et, bien évidemment, THE girlygirl ! Au fond, Pjotr avait toujours adoré ne serait-ce que le nom de la jeune femme qui ne la reconnaîtrait probablement pas aujourd’hui ! Wittelsbach, il fallait bien avouer que ça valait le coup… et avec un petit coup de Sévillano, on se sentait comme emporté dans une sorte de valse autrichienne jouée par des italiens ! C’était d’une douceur à prononcer… Douceur à regarder également. Il fallait bien dire que la stature de la dame en imposait. Ne serait-ce que par le respect qu’elle suscitait en Lorraine. Pjotr ne pensait donc plus qu’à arriver, et c’était bien parti puisqu’il était parti !

La route, les arbres, les voitures, deux trois brigands déboîtés à coup de godasse par la garde de l’ex diplomate – Des jours et des jours de feu de camp, de feu aux trousses, un arrêt dans une taverne bondée de boulets qui ne l’avaient pas reconnu, un meurtre, donc, à peine dissimulé, sur le petit paysan qui avait osé dire : « Z’êtes qui ? », et une petite réponse narquoise : « Demande à ceux qui avaient posé la question, là-haut… ». Non, ce n’était pas les bisounours, non, ce n’était pas un quinzième immaculé… Il gérait des hommes, des terres. Il avait géré un parti, il avait bataillé sur les plans diplomatiques, sur les champs voués à cette occupation, et c’était pas un cul-terreux qui allait l’empêcher de savourer sa douce popularité. Bref, il était arrivé !

Le jeune, robuste mais pas taiseux se leva en sursaut, réveillé par le cocher qui tapait à sa porte, et c’est sa tête qui tapa contre le plafond de la voiture. Se grattant le haut du crâne, il se recoiffa rapidement et jeta un œil à travers la fenêtre de ladite porte. La colère lui monta et il agressa gentiment le cocher.


- Dites-moi mon brave, j’espère que vous ne me réveillez pas pour rien, parce que si vous saviez le temps qu’il m’a fallut pour trouver le sommeil avec le vacarme de ces satanées routes dauphinoises !
- Mais… Monseigneur…
- Parce que, vous vous en fichez, vous…vous êtes payé pour voyager, vous êtes escorté qui plus est, et vous devez rester éveillé, mais moi, moi, je suis bel et bien emplit d’une insoutenable fatigue !  
- Je … vous… v…
- Mais alors vous ça vous passe… ça vous passe à des altitudes qu’aucun homme n’a encore atteinte !
- Nous sommes arrivés Monseigneur.

Pjotr sortit la tête de la fenêtre et regarda par-delà le pauvre homme… et se tut un instant, la moue gênée…

- Je ne m’attendais pas ce que nous arrivions si vite… Je suis désolé mon brave, je ne vous ai pas accordé suffisamment de… Enfin bref, je n’ai plus l’habitude moi, il faut dire.
- Je vous en prie, Excellence…

Le gentil homme des routes ouvrit la porte au diplomate qui sortit au bout de quelques instants. Il était habillé d’une belle tenue, sortie pour l’occasion.


Il était plutôt fier de paraître ainsi tel un joli paon parmi une mince foule de premiers invités. Il ne reconnut sincèrement personne au premier coup d’œil, mais cela ne suffirait pas à le freiner. Souriant largement, il s’était maquillé, l’on ne voyait presque plus ses cicatrices au coin des yeux, et on ne voyait que la splendeur de son habit. Jouissant de quitter enfin sa condition de clerc régulier, il embrassait à nouveau la splendeur qui était la sienne lorsque il fréquentait les plus hauts salons diplomatiques du monde. Les pensées vers son parrain n’étaient plus, il pensait simplement à s’amuser ici, dans un domaine familial, avec probablement nombre d’amis de la famille et bien des convives intéressantes. Ses gens étaient occupées à l’entourer discrètement de sorte que l’on ne les voit pas trop, le but était réellement de marquer son retour dans la vie active, et le pari était pris qu’il allait réussir à reprendre le fil de son existence à partir de ce jour, au-delà de sa splendeur intellectuelle… enfin dit comme cela, on pourrait croire qu’il se la pétait… Mais finalement, c’est peut-être bien le cas, puisque il ne sortait pas souvent, cela était acceptable !
Revenir en haut Aller en bas
Eléanna
Vassal(e)
Vassal(e)
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Mar 5 Nov - 21:13

[Mais qu'annonce l'hirondelle??]


Ce n'était pas un pigeon, mais bel et bien une hirondelle qui était venue apporter le vélin d'invitation... D'habitude les hirondelles annonces le printemps, mais là, il en était tout autre. Point de printemps à l'horizon, l'automne battait son plein, et avec elle ses seaux d'eau bien fraîches accompagnées de vents puissants... De quoi vous dérouter une hirondelle printanière ! Mais alors... Qu'annonçait-elle ?? Ô suspens insoutenable !
En plus, elle avait la patte mouillée, et donc Eléanna eut bien du mal à extirper le document. Fort heureusement, l'encre n'avait pas bavé. Tout laissait à croire que la nouvelle était importante vu que l'expéditeur... Ou trice... On ne le sait pas encore... Suspens, suspens, toujours... Donc l'auteur avait mit un soin tout particulier à plier ce vélin afin qu'il reste intacte à la lecture... Les azurs le parcoururent rapidement, et aussitôt un sourire radieux emporta la mine d'Eléa, sa Suzeraine allait convoler en justes noces !
Alors non, l'hirondelle n'annonçait pas le printemps... Elle annonçait le bonheur !


La joie de l'annonce passée vint le stress du comment... Oui, il y aurait des grands du monde, et elle ne voulait pas faire honte à sa Suzeraine. Il fallait vite commander une tenue qui serait à la hauteur de l’événement, mais tout en restant assez simple pour son rang. Il n'était point question de faire ombrage à quiconque, mais juste de faire sa coquette en un jour qui le méritait !

Et maintenant il fallait prévoir un présent... Les idées tournaient vite et finalement, elle avait trouvé ! Oui, l'animal était tout à propos...


[Ribiers, Ribiers... Ça me dit quelque chose... Ah mais oui, c'est le gros château d'à côté !]

Les jours étaient passés si vite, fallait dire que son poste en ducal l'occupait beaucoup et toute sortie était la bienvenue.
Point de cavalier pour l'accompagner, elle menait une vie célibataire parfaite... Enfin... Si on peut le dire ainsi... En fait non, c'était loin d'être parfait, mais bon, c'était ainsi ! Et il valait mieux être seule que mal accompagnée, l'adage était fort connu, et il n'avait jamais eu autant de sens.
Tant de pensées vagabondes alors que sa tenue prenait forme sur elle. La coiffure s'ajustait et tout était fin prêt.

Point besoin de voiture, elle irait à pied... Faut dire que Creyssint n'était vraiment pas loin !

Un pas après l'autre, la brunette arrivait sur les terres indiquées...
Revenir en haut Aller en bas
damwer
Vassal(e)
Vassal(e)
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Mer 6 Nov - 11:08

C'était enfin le grand jour... mais avant d'en arriver à celui-ci, il s'en était écoulé certains pas très glorieux pour la jeune femme..

[A la lecture des bans]

Tout avait commencé lorsqu'à la lecture des bans, elle en était arrivé aux noms des témoins des fiancés, surprise elle avait cru mal lire, s'était ensuite dit qu'il s'agissait d'un brouillon pour tester le genre d'écriture le plus harmonieux ou quelque chose dans le genre. A ce moment là pas encore l'angoisse de la réalité, elle était toujours bourgmestre et pouvait compter sur le soutien des fiancés, elle verrait donc la duchesse quelques heures plus tard pour en parler.
Elle était donc arrivé à son bureau les bans/invitations en mains, elle avait encore le sourire jusqu'à ce que Cecilia lui indique qu'il n'y avait ni erreur ni test, qu'ils étaient bel et bien définitifs...

[les jours passèrent...]

Elle ne pensait quasiment plus qu'à ça et pour plusieurs raisons...

Sam en avait fait son témoin sans lui demander, pourquoi elle? Un rapport avec Engherran? ou tout simplement depuis qu'elle le connaissait il s'ingéniait à toujours la faire tourner en bourrique... ne mettant jamais les quantités qu'elle désirait dans les mandats ducaux, volant oui oui volant sur le marché d'Embrun -pour tout refiler au maire, drôle de voleur j'en conviens- ou encore le sourire qu'il arborait le jour de son anoblissement... assurément ces deux là s'entendait très bien aussi la raison la plus probable qu'elle y voyait était que connaissant sa timidité, il devait trouver drôle de la coller en deuxième ligne -la première étant réservée aux fiancés bien sûr- d'un mariage regroupant un nombre impressionnant de très grands de ce monde.

Sa tenue? Qu'allait elle donc porter? C'est qu'il ne fallait pas non plus faire trop tâche au milieu! Mais finalement ce choix là fut le moins compliqué, sa robe pourpre brodée au fil d'argent, comme ça elle pourrait toujours raconter que la couleur de ses joues n'était que le reflet de sa tenue... car à coup sûr elles risquaient de s'empourprer au moindre son qui sortirait de sa bouche.

Comment s'y rendrait-elle? Seule ça c'était une certitude mais cela se faisait-il de ne pas avoir de cavalier? A cheval en était une autre, par chance elle avait déjà mis les pieds à Ribiers et donc pour une fois elle ne se perdrait pas en route, elle qui faisait trois avec l’orientation, voir quatre mais... sans commentaire hein! Elle trouverait bien un coin dans cet immense château pour faire un brin de toilette histoire de ne pas sentir le canasson à plein nez.

Qu'allait-elle faire comme gaffe? ça personne ne le sait mais comme elle se connaissait c'est ce qui troublait le plus son sommeil...

Les détails se réglaient dans sa tête, la panique augmentait, le jour J se rapprochant à grands pas...

[Au matin du jour J...]

Les premiers rayons d'un faible soleil faisaient leur apparition, tout était prêt, il lui fallait se mettre en route pour ne pas arriver en retard... Si elle avait aimé se mettre en avant, elle serait arrivée en retard par juste retour des choses auprès de Sam mais ça c'était si... elle partit donc à l'aube...
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Archevêque, Chapelain de Ribiers & Vicomte [F]
Archevêque, Chapelain de Ribiers & Vicomte [F]
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel:

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Mer 6 Nov - 21:35

Depuis quelques semaines Endymion voyageait. Lui qui avait passé la majorité de sa vie dans le même village, dans le même duché, ne le quittant que rarement pour faire quelques courts séjour au monastère, se retrouvait à arpenter les routes de France et d'Empire. La Gascogne, où il avait de nouveau côtoyé celle qui allait se marier, mais pour un évènement beaucoup moins joyeux, un passage par le Mussidan, puis retour dans le Dauphiné d'où il partait régulièrement vers Rome, où ses charges étaient de plus en plus prenantes. Cette fois-ci son voyage fut plus court, il put prendre son temps et découvrir un peu plus sa nouvelle province, malgré l'hiver qui pointait le bout de son nez.
Il arriva donc bien avant la cérémonie, et se rendit directement à la chapelle. En découvrant la décoration et l'aménagement du saint édifice, l'archevêque prit véritablement conscience du côté original, voire innovant, de la cérémonie qui allait se dérouler. Lui qui était toujours resté "classique" quand il officiait à diverses cérémonies, avait décidé en arrivant dans le Lyonnais-Dauphiné de changer quelque peu les choses, et l'objectif allait surement être atteint dans quelques heures.
Il traversa donc le bâtiment, saluant d'un bref sourire les serviteurs qui le saluaient sur son passage, pour se rendre à la sacristie, accompagné évidemment d'un jeune page/clerc qu'il formait, ce dernier le suivant dans la majorité de ses déplacements.
Il revêtit ses habits de cérémonie, une soutane prélatice violette sombre comme première couche, par dessus le rochet blanc et sur le tout une cappa magna de laine de la même teinte que la soutane. Le page lui mit sa croix aristotélicienne pectorale autour du cou et alla préparer les différents éléments nécessaires à la bonne marche de l'office.
Le prélat s'isola alors pour prier, remercier le Très Haut de la vie qu'il lui avait offert, et qu'Il accompagne ses fidèles et veille sur les jeunes gens dont il s'apprêtait à célébrer les épousailles.
Interrompu dans sa médiation par le clerc du fait de l'imminence du début du mariage, il coiffa sa mitre, prit sa crosse et envoya le page sonner les cloches.
C'est donc ainsi qu'il alla se placer à l'entrée des lieux, afin d'accueillir les invités et surtout les principaux concernés : les Cecilia et Sam.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Rossal
Duc de Sassenage
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel: Futur mari de la chef

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Sam 9 Nov - 11:00

Attendre... Encore et toujours attendre... Tout d'abord l'annulation de sa précédente union... Puis l'empereur qui avait eu la bonne idée de passer de vie à trépas en pleins préparatifs de mariage avec une période de deuil à supporter. Qu'en avait-il à faire de ce deuil lui ? Aucun lien avec cet empereur mais obligé d'attendre que certains aient fini de le pleurer avant de pouvoir convoler... Misère... Mais enfin ! Ils y étaient ! Dans quelques heures ce serait enfin le début d'une nouvelle ère...

Il était tranquillement assis à son bureau dans leurs appartements. Sa compagne en train de finir les derniers préparatifs. Comme ça il ne l'aide pas ? Euh bon en fait pas des masses c'est vrai. Mais il n'a jamais été très doué pour préparer les fêtes alors autant laisser ça à quelqu'un qui a du goût et le sens de l'organisation. Nan ? Donc nous disions ? Ah oui !

Tranquillement assis en train de repenser au chemin qu'il avait parcouru avant d'en arriver là. Il avait débarquer à Embrun un beau matin sans trop savoir comment ses pas l'avaient menés jusque là, il s'y était arrêté surement à cause du nom qui lui rappelait sa côte atlantique natale qu'il avait du quitter à contre cœur. Mais qui bizarrement ne lui manquait absolument pas. Que de chemin parcouru depuis ce jour. Des peines, des joies... Il était maintenant père et quasiment marié. Oui quasiment parce que le premier qui venait foutre son souk dans les heures qui viendraient finirait en bas du donjon après avoir visité le haut de la tour. Mais on s'égare je crois là.

Son esprit vagabondait passant de son enfance, sa vie actuelle. Aux amis perdus qu'il aurait tellement aimé avoir à ses cotés en ce jour. Ceux qui peut-être viendraient et ceux dont il regretterait l'absence. Axelius dont l'enfant à naitre serait sous sa protection, enfant qui ne serait pas contaminé par la bêtise humaine qui les environnait tant qu'il serait de ce monde. Lora qui se remettait avec peine de la perte de celui qui n'avait pas eu le temps de l'épouser. Engherran dont plus personne n'avait de nouvelles depuis des mois. Mirandor qui avaient lui aussi disparu un jour pour ne plus revenir. Son parrain, Hazram, parti un jour sur les routes du Dauphiné et disparu sans laisser de traces. Autant de personnes qui en cette heureuse journée lui manqueraient.

Mais quel était ce bruit ? Clignant des yeux il regarda autour de lui afin d'en définir la provenance jusqu'à se rendre compte qu'on frappait à la porte.


Entrez ! cria-t-il grognon d'avoir été réveillé aussi brutalement et sans regarder qui entrait il grogna plus qu'il ne parla Qu'y a-t-il ?

Votre Grâce. Vous aviez demandé à être prévenu dès que les invités commenceraient à arriver. Dame Damwer de Kerbleiz est arrivée il y a peu et Dame Éléanna de Creyssint un peu avant. D'autres personnes également mais je ne les connais pas Votre Grâce. fit Henriot en entrant dans le bureau

Entendant que Dam' était enfin arrivé, son humeur changea. Aide-moi à me préparer puisque tu es là mon ami. Je pourrais le faire moi-même mais je sais pertinemment que tu m'en voudrais éternellement si je ne te laissais pas faire. ajouta-t-il en souriant.

Et de se lever afin de faciliter la tâche à son régisseur-vieil ami-confident. Qui en moins d'une demi heure l'avait fait plus beau qui ne l'était. Se positionnant devant le miroir qui avait été déposé là en prévision de ce moment. Il admira la tenue que sa douce lui avait commandé. Quand il avait décidé de la laisser s'occuper de tout il avait vraiment bien fait. Il devait avouer que c'était un travail admirable.


Il était fin prêt pour affronter le monde extérieur et se dirigea vers la porte du bureau afin de descendre accueillir les invités.
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Reine de Coeur d'un Blond
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Dim 10 Nov - 22:39

Durant le trajet jusqu’à ses appartements, la jeune femme s'était sentie mal. Son estomac jouait encore des siennes comme chaque matin. Heureusement pour elle  ses servantes se trouvaient à proximité et la menèrent sans trop de difficulté jusqu’à sa chambre. Lorsqu’elle fut arrivée à bon port, la brunette préféra s'allonger quelques instants  afin que de reprendre des forces et d'être présentable durant l'office. Après avoir récupéré un tantinet, elle demanda à ce que plusieurs gobelets de tisane dans lesquels seraient versé quelques gouttes de miel afin que de calmer ses nausées matinales lui soient apportés ainsi que diverses petites choses à grignoter.

Tout irait bien au final, il le fallait elle ne pouvait se permettre ce jour d’être malade. Après une petite collation, toilette d'usage, s’en vint le moment de s’habiller. Chose qui ne serait pas une mince affaire au vue de la robe qu’elle avait décidé de porter  pour ce jour si important. Pour l'occasion, la jeune femme avait opté pour une magnifique robe que la jeune Aemilia, couturière au Manoir des Artistes, lui avait confectionné il y a de cela un petit moment. Les servantes disposées les unes à côté des autres tenaient entre leurs mains chacune des parties composant la tenue. S’avançant tour à tour, chacune d’elles aida la maîtresse des lieux à se vêtir- soit jupon vertugadin, robe vertugadin, chainse longue, manches à aiguillettes, boudins- jusqu’à ce que ce fut au tour de la ceinture d'orfèvrerie auquel l’on accrocha une pomme de senteur au sein de laquelle se trouvait un morceau de tissu sur lequel avait été versé quelques gouttes d’essence d’orange.

Alors que la touche finale allait être apportée à la tenue de la future épouse, la nourrice fit éruption dans les appartements de la jeune femme afin que lui indiquer que son fils souhaitait être auprès d’elle. Un léger soupire fut poussé avant que de réclamer à ce que l’on passe l’une de ses capes autour des épaules. S’était pas le moment de tâcher la robe avec de la bave ou on ne sait quoi d’autres et connaissant le moustique il était capable de tout pour arriver à ses fins comme en cet instant. S’était à ce demandé de qui Raphaël tenait son côté chiatique surtout lorsque l’on connaissait le caractère des parents. Il en ferait bavé à ses parents lorsqu’il serait en âge de marcher ainsi que de parler, s’était à n’en point douter.

Après avoir pris le petit monstre dans ses bras, la jeune femme s’installa dans une cathèdre afin que de converser avec son fils même si elle n’était pas sûr qu’il comprendrait ce qu’elle pouvait bien lui raconter. Ainsi donc la jeune femme lui fit elle un bref discours dans lequel elle lui indiqua que ce jour était vraiment très spécial et que son père ainsi qu’elle-même serait grandement peiné s’il venait à être capricieux ou à perturber la cérémonie auquel il assisterait. Elle alla jusqu’à lui promettre un nouveau jouet afin que ce dernier se tienne correctement jusqu’à la fin des festivités. Comment ça s’est de la corruption d’enfant ? Meuh nan vous n’y êtes pas du tout, enfin si peut être un peu voir même beaucoup mais bon il faut ce qu’il faut hein. Surtout depuis le temps que ce mariage est attendu !

Le marché ayant été conclu même si l’enfançon n’avait pas donné son accord explicitement, la jeune femme confia son fils à la nourrice, qu’elle plaignait sincèrement soit dit en passant, afin que de se faire brosser les cheveux. Ceci étant fait, après avoir déposé la cape sur la cathèdre, elle quitta donc ses appartements pour se rendre au sein de la Chapelle Santa Caterina ou elle retrouverait à l’entrée, son témoin qui se trouvait être également son oncle, le Prince Charlemagne de Castelmaure-Frayner afin que de la conduire jusqu’à l’autel ou elle serait confiée au bon soin de son futur époux. Arrivée aux côtés de son quasi époux, la jeune femme déposa un baiser sur la joue encore de son oncle, oncle qui lui pardonnerait sans doute cette familiarité quoi que allez savoir avec Charlychou, avant que venir se placer aux côtés de son futur époux tout en posant son regard sur l'Archevêque de Vienne. La cérémonie pouvait donc commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Tempérance
Chipie Vicomtesse des Arzeliers et vassale de sa Mère
Chipie Vicomtesse des Arzeliers et vassale de sa Mère
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Lun 11 Nov - 21:37

Ce jour, devenant Rossal, sa mère cesserait tout à fait d'être Amilly. Tempérance, pour de bon, serait à la tête de cette famille réduite à peau de chagrin, sur laquelle, faute d'avoir mieux connu son père, elle ne savait rien - ou si peu.
Elle enfila une cotte toute noire, très coûteuse, et brodée d'argent. Des fleurs de lis... de jolies fleurs de lis. La Chipie n'avait pas l'habitude de porter de beaux vêtements. Elle préférait de loin les tenues commodes pour monter à cheval ou courir la campagne, les cottes de laine moins fine, les sabots, voire les braies. Mais sa mère se marier, et c'était avec Samuel, et son petit frère ne serait plus un bâtard : tant de choses qui, malgré l'absence de son père, la rendaient heureuse et fière.

Elle manqua être en retard. Lorsqu'elle arriva, la cérémonie était parée à débuter ; elle déposa un rapide baiser sur la joue de sa mère, lui souhaitant bonne chance, et, une fois n'était pas coutume, elle se fit gracieuse et discrète (oui, promis, c'est toujours Tempérance).
Revenir en haut Aller en bas
Barberine
Vicomte(sse) [E]
Vicomte(sse) [E]
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Mar 12 Nov - 13:46

Préparatifs

Le vélin était arrivé à bon port, et elle avait le temps de se rendre au mariage, mais voila elle avait décidé pour l'occasion qu'elle avait besoin d'une nouvelle tenue, et sa couturière attitrée ayant fort à faire elle avait du retarder le voyage d'un jour ou deux.

Enfin la précieuse robe était prête, de couleur pastel  comme elle en raffolait, la découpe mettait en valeur sa silhouette. Un manteau de Cour légèrement plus foncé que la robe complétait sa  tenue,  en prévision  d'une température assez basse, c'est qu'en Languedoc elle s'était habituée à un temps très doux, loin bien loin des rigueurs lorraines.  Côté bijoux, elle avait opté pour un collier d'émeraudes et des boucles d'oreille assorties, elle n'avait besoin de rien de plus.
Raffinement, élégance, simplicité : il fallait  laisser à la mariée tout l'éclat qu'elle méritait  en cette journée qui était la sienne.

La  tenue soigneusement pliée et rangée dans une grande malle par Mariesol qu'elle avait fait revenir de Lorraine, adieux et recommandations faits, amitiés, embrassades aussi, tout était prête pour le départ.
Ne pas oublier le cadeau qu'elle réservait au nouveau couple, enveloppé dans ses tenues, à l'abri des cahots du voyage.
A l'équipage qu'elle formait  avec  son intendante, s'ajoutait un cocher deux hommes  armés. Les routes n'étaient vraiment pas sûres.

Plusieurs jours de voyage, sur des chemins parfois inconfortables, heureusement  coupées par des arrêts de préférence dans les couvents, au confort simple mais  reposant, et où ses bêtes et ses gens étaient accueillis et où on pouvait obtenir des information sur la sécurité de l'itinéraire. Les soeurs  vivaient en vase clos mais  se tenaient parfaitement au courant.

Vint le moment où le domaine de  Ribiers se profile par la fenêtre de son carrosse.

Par chance elle arrivait avant le début de la cérémonie.

Un peu lasse elle n'a qu'une idée, se remettre des fatigues du voyage, et se préparer, Mariesol  faisant exceptionnellement office de femme de chambre pour l'occasion.

Mais avant elle doit saluer ses hôtes et s'assurer que ses gens et ses bêtes n'avaient besoin de rien.

Au pont levis c'est son intendante qui se charge des présentations, malgré les armes  de Dun bien visibles sur les portières.

Veuillez annoncer  la Vicomtesse de Dun.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Rossal
Duc de Sassenage
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel: Futur mari de la chef

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Mer 13 Nov - 16:41

Il avait bien fait de descendre rejoindre les invités, il était sur de ne point arriver en retard lui-même, voilà quelque chose qui aurait été plus que regrettable. Il avait serré des mains, sourit à des gens qu'il ne connaissait pas mais bon le principal c'était d'être accueillant, ça il savait faire. Au milieu de tout ce monde un page s'était frayé un passage en se faisant allégrement écraser les pieds, mettre des coups de coude, afin d'apporter un pli au Duc.

Votre Grâce ! Une missive pour vous ! souffla-t-il presqu'en rendant l'âme une fois arrivé près de Sam.

Elle ne pouvait pas attendre cette missive que tu sois obligé de venir jusqu'à moi avec ce monde. Je vous jure... et sa voix se coupa net en voyant les armoiries de Sablons sur la cire.

Citation :
Aux Grasces de Remiremont et Sassenage,

Je me réjoui d'apprendre vos noces toutes proches. Hélas, mon état ne me permet guère de me rendre beaucoup plus loin que le pas de ma porte.

Pour autant, croyez bien que mes pensées vous accompagneront en ce jour heureux qui, je vous le souhaite de tout cœur, ne sera qu'un parmi beaucoup d'autres tout au long d'une longue vie de bonheur.

Le Très-Haut vous bénisse et bénisse votre union.

Amitiés montagnardes

Ninoua
Dame de Sablons
Petit pincement au cœur à la lecture du courrier qu'il tendit de nouveau au page.  Dépose-le sur mon bureau je m'en occuperais plus tard. Tâche de ne pas périr en retraversant la foule. ajouta-t-il dans un sourire. Sourire de plus en plus grand à mesure qu'il voyait approcher sa future épouse de la chapelle... C'était bien réel... S'arrachant à cette vision il tourna la tête afin de repérer sa victime consentante et non prévenue, Damwer, son témoin pour ceux qui n'auraient pas deviné.
Revenir en haut Aller en bas
damwer
Vassal(e)
Vassal(e)
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Ven 15 Nov - 19:18

Victime consentante victime consentante... c'était vite dit, mais avait elle le droit de refuser ça à un Duc, futur époux de sa suzeraine et plus encore quelqu'un sur qui elle avait toujours pu compter?
Ben non hein!

Sam ayant rejoint la foule, une question la turlupinait, son grand sourire accueillant cachait il un peu d'angoisse? elle l'espérait.. pas qu'elle soit sadique non mais au moins avec cette idée elle se sentait moins seule au monde, elle qui se transformerait en pivoine au moindre mot...

Elle avait repéré Eleanna, qui semblait être venue seule également, elle espérait avoir le temps de la rejoindre mais son bourreau lui mit la main dessus avant... direction la chapelle à ses côtés, misère sous le regard de tous, difficile de faire pire torture pour la timide qu'elle était.
Heureusement, ils arrivèrent vite auprès de Cecilia et il ne put en être autrement que les regards se concentrent sur le couple parfait qu'ils formaient. Déjà la cérémonie commençait, les fiancés se faisaient lier les poignets, intriguée la brunette ne louperait pas une miette de la cérémonie d'aussi près... finalement il y avait un avantage!
Revenir en haut Aller en bas
Natale
Marquis(e) [I]
Marquis(e) [I]
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Sam 16 Nov - 17:05

- Hop
La porte de la chapelle claque sourdement derrière lui, c'est à ce moment là qu'il est parmi les derniers.Il y a encore de la poussière sur son tabar aux armes d'Andorre. Le Prince et Marquis latin s'essuie un peu le front qui a fini par suer un peu. Le temps de déglutir et de signer avec un peu d'eau bénite, il rejoint les convives et se trouve une place juste derrière un blond et une brunette.
Il ne connait pas grand monde en fait, même si quelque-part il doit bien avoir quelques cousins lointains, germains certainement, à défaut d'être gascons comme lors des funérailles de Gabriel. Oui, pas grand monde à part l'épouse et l'officiant qu'il ne connait que de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Barberine
Vicomte(sse) [E]
Vicomte(sse) [E]
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Mar 19 Nov - 20:01

Elle était prête, ça n'avait pas été si long, les fatigues du voyage s'étaient envolées, enfin pas toutes, un maquillage  efficace y pourvoyait.

Elle s'était abandonnée aux soins habiles de MarieSol, et  parfaitement habillée et coiffée, elle suivait un valet vers la chapelle  ou se déroulerait l'échange des consentements.

Elle avait hâte de  voir la mariée, elle ne doutait pas que Cécilia serait magnifique.

Ah voila sa place ! Elle aurait une vue imprenable sur la cérémonie.

Peu d'invités étant encore arrivés, elle n'a pas à  incliner la tête à l'adresse de connaissances.

Elle s'assoit confortablement,  serrant les mains dans un manchon en fourrure, il ne fait pas très chaud dans la chapelle.

Elle en admire la décoration à loisir, se retournant de temps à autre pour voir qui entrait, patientant en attendant l'arrivée  des promis et de l'officiant.
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Archevêque, Chapelain de Ribiers & Vicomte [F]
Archevêque, Chapelain de Ribiers & Vicomte [F]
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel:

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Mer 20 Nov - 17:41

Après avoir accueillit le futur époux et avoir traversé avec lui la nef jusqu'à leurs cathèdres, Endymion vit arriver la mariée au bras de celui qu'il voyait pour la deuxième fois, son témoin.
Tout le monde était prêt, il était temps de commencer.
L'archevêque déclama alors,

Frères et sœurs dans la foy, en cet heureux jour et en ce saint édifice nous sommes réunis pour voir l'amour de deux êtres chers se concrétiser par leur union devant le Très Haut.

Puis il s'adressa plus particulièrement aux fiancés,
Le Seigneur notre Dieu préconise la vie en couple et surtout la célébration de cet amour par le faite d’avoir des enfants. La vie en couple n’est pas chose facile, mais je suis sûr que vous y arriverez avec l’aide du Seigneur, que vous bâtirez un foyer, toute une vie autour de votre amour qui est des plus sincères. Aimez-vous jusqu’au bout et sans conditions. Que chacun de vous fasse des efforts quand votre couple vivra ses moments difficiles, que vous vous protégiez mutuellement et que vous protégiez et éleviez vos enfants dans l’amour est la foi de la Très Sainte Église Aristotélicienne. Perpétuez ensemble la tradition en enseignant à vos enfants l’amour que Dieu nous a donné. Je vous le dis. Le mariage n’est pas chose facile, mais il est un des plus beau cadeau fait à l’autre et au Seigneur.

Sur ces bonnes paroles il se tourna vers l'assemblée et demanda,
Si quiconque ici présent connait un quelconque obstacle à l'union de Cécilia et Samuel, qu'il se lève et nous le dise.

Ce à quoi les invités réunis dans la nef répondirent en chœur la formule négative rituelle, "Nous ne savons que fors bien".

Puisque rien ni personne ne s'y opposait, il se tourna vers l'autel où étaient déposés sur un petit coussin pourpre brodé de fil d'or deux anneaux. Son jeune clerc/sacristain pour l'occasion prit le petit coussin et s'agenouilla sur les marches séparant la nef du chœur, présentant le tout à l'archevêque qui bénit alors les anneaux en utilisant une formule poétique apprise pour l'occasion.

Seigneur, Dieu tout-puissant, bénissez l’anneau d’or
De ces nouveaux époux dont l’âme et dont le corps,
Régénérés jadis par l’eau fraîche et le sel,
S’unissent en cette heure au pied de votre autel.
Solide, il est d’un pur métal, il est pesant,
Il est massif, sans alliage et cependant
Le doigt le portera sans s’en apercevoir
Du soir jusqu’au matin et du matin au soir,
Tant il sera conforme à sa puissance intime.
Son cercle régulier dans le derme s’imprime
Sans le blesser, ni le froisser, et la phalange,
S’amincissant sous la pression de cette bande,
Sans perdre de sa force ou de sa grâce agile,
Prend la forme arrondie et maigrit et s’effile.
Ainsi l’amour, Seigneur, que ce symbole enferme,
Sans recommencement ici-bas et sans terme,
Sera, si vous daignez le bénir à son tour,
Résistant comme l’or, solide et sans détour,
Sans alliage et sans mélange, et si léger,
Que l’âme s’y trouvant mêlée sans y songer,
Gardera sa divine et ravissante empreinte.
En ignorant de quels liens elle est étreinte.


Puis le jeune clerc s'agenouilla devant les presque-mariés, tendant le petit coussin à Cécilia afin qu'elle prenne l'anneau et le passe au doigt de Samuel en récitant la formule consacrée, l'archevêque veillant sur le côté à ce que les paroles soient bien prononcées.
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Reine de Coeur d'un Blond
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Mer 20 Nov - 22:18

[post rédigé sur cette reprise au violon de My Immortal d'Evanescence par Lindsey Stirling]

Lorsque l'Archevêque de Vienne prit la parole afin que de leur indiquer ce que se devrait d'être leur vie commune une fois marié, la jeune femme ne put s'empêcher de sourire intérieurement. De leur union jusqu'à ce jour illégitime était né un enfant, oh combien chiant il fallait bien le reconnaître à s'en demander de qui il tenait ce côté, un second était en route et naîtrait dans quelques mois. Autant dire que pour le moment l'essayage de la marchandise avait été prolifique. Puis il leur indiqua que la vie de couple n'était pas chose aisée, ce que la jeune femme pouvait certifier puisqu'elle avait été délaissé, abandonné et meurtri par son ancien époux.

Malgré l'amour qu'elle portait à Sam, il lui avait fallu un bon moment pour lui accorder sa confiance. La peur de souffrir à nouveau avait toujours été plus forte que son amour pour lui, si bien qu'il avait un bon moment au Duc de Sassenage pour détruire les barrières que sa fiancée avaient dressé et ainsi cesser de marcher sur des œufs. Tout en écoutant le reste du prologue à leur intention, la jeune femme se remémora le fameux soir de décembre ou Sam lui avait prit la main avant que de quitter le conseil Ducal et de lui faire part de ses sentiments. Depuis, le temps et les épreuves traversées avaient renforcé leur amour, au point de devenir inséparable. Elle ne regrettait et ne regretterait sans doute jamais de l'avoir choisit lui plutôt qu'un autre parmi la foultitude de prétendants qui s'étaient pressé jusque devant sa porte pour tenter profiter de l'héritage dont elle jouissait, à tel point qu'elle avait fini par choisir Charlemagne comme garde fou afin que d'avoir la paix.

Tiré de sa douce rêverie, l'Archevêque de vienne demanda à l'assistance si quelqu'un parmi eux souhaitait s'opposer à leur union. Cette question eu le don de lui faire rater un battement de cœur. Elle fut soulagée que personne, pas même le gentil tout mimi Piotr, ne s'y oppose et ce juste pour le plaisir d'enquiquiner les quasi époux. Si tel avait été le cas autant vous dire que la personne s'en serait sans doute souvenu jusqu'à la fin de ses jours. Toujours est il que lorsque le jeune clerc sacristain s'agenouilla devant elle pour lui présenter les anneaux bénis, la jeune femme prit quelques instants de réflexion avant que de prendre la parole non pour se rappeler de la formule consacrée qu'elle devait prononcer mais pour exprimer ses sentiments.


Ce jour, je fais la promesse solennelle de t'aimer inconditionnellement, de t'honorer et de te respecter, de n'avoir aucun autre homme dans ma vie -même si je pense que tu le savais déjà- et donc de te rester fidèle jusqu'à la fin de mes jours, de te protéger, d'être à tes côtés que se soit dans la richesse ou la pauvreté, dans la santé ou la maladie, dans le pire comme dans le meilleur. Je promets également de te chérir et de soutenir tes espoirs et tes rêves. Toutes mes possessions, qu'il s'agisse de mes richesses ou de mes terres, seront également les tiennes. Je te donne ma main, mon cœur ainsi que mon amour et ce jusqu'à ce que la mort nous sépare.

La jeune femme s'empara de l'anneau destiné à son époux avant que de prendre sa main droite dans la sienne afin que de passer en premier lieu l'objet à son pouce, puis à son index et pour finir le glissa à son annulaire. Sitôt terminé ce petit rituel oh combien important puisque son tendre amour devenait officiellement SA propriété privée, la brunette reprit une dernière fois la parole pour prononcer ces quelques mots Samuel, de cet anel je t'épouse, de mes biens je te doue et de mon corps je t'honore Ceci étant fait, la jeune femme déposa un baiser sur l'alliance de son compagnon, scellant ainsi son serment avant que de reprendre sa position de départ.
Revenir en haut Aller en bas
Lothar von Frayner
Prince [E]
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel:

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Jeu 21 Nov - 21:26

Lothar était arrivé. Il n'avait plus rien du petit garçon jovial et farceur que tous connaissaient. Sa bouche avait cessé de sourire, ses yeux avaient cessé de pétiller. Il ne riait plus. Son père était mort. Sa soeur adorée était morte. Il n'avait plus de nouvelle de sa mère ni de son frère aîné. Il quittait la Lorraine. Il allait rejoindre son cousin. Plus jamais il ne remettrait les pieds dans ce maudit duché. Quelques gardes l'escortaient.
Une von Frayner lui avait cependant remis une invitation. Oh, il ne savait pas qui elle était exactement par rapport à lui, cousine, tante ou autre, mais il l'avait déjà vue, il savait qui elle était. Un prince reste un prince, même en deuil.

Il aurait voulu s'habiller en noir, mais on le lui déconseilla, un mariage ne devait pas voir d'invités vêtus sombrement. La période de deuil officielle étant passée, on lui mit des habits gris. Il ne broncha pas, restant passif. Plus rien n'importait. Il avait suivi ses accompagnateurs, s'était assis dans les premiers rangs. Petit et prince, il était important de bien voir et d'être vu... Lothar écouta Cécilia promettre amour et fidélité. Il se demanda si sa vie à elle serait heureuse. Si elle mourrait jeune en laissant un jeune garçon elle aussi. Il pria pour que tel ne soit pas le cas. Tout à l'heure, il irait la féliciter. Pour l'instant, il écoutait.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Rossal
Duc de Sassenage
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel: Futur mari de la chef

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Ven 22 Nov - 23:26

Comme dans un rêve... Depuis qu'il était entré dans la chapelle il avait l'impression de nager dans un monde irréel. Non ! Il n'a pas mangé de champignons avant d'arriver. Il n'aurait pas osé. Non. Tout simplement qu'il était dans sa petite bulle ou son nuage si vous préférez et qu'il n'arrivait toujours à croire que ce jour était bien arrivé. Plus il avançait en compagnie d'Endymion, qui devait lui dire des trucs super importants pourtant, et se rapprochait de l'autel et plus il commençait à revenir sur terre. Au moment de le quitter il crut comprendre texte et latin, il se sentit hocher la tête, mais il lui fut impossible de se souvenir pourquoi il avait opiné du chef...

Un silence se fit dans la foule et il se tourna en un quart de seconde afin de voir sa future, presque, dans une heure tout au plus, quasiment femme entrer à son tour accompagné de comment elle le surnommait déjà ? Peu importe. On va dire le Prince ce sera plus simple. La dévorant des yeux, à défaut d'autre chose, il la regarda s'avancer tranquillement et prendre place à côté de lui. Ne cessant de la fixer il n'entendit pas l'officiant commencer son laïus. Enfin si il l'entendit mais sans rien comprendre au final puisqu'il était encore dans sa contemplation... Punaise heureusement qu'il n'avait pas été dans cet état-là lors de ces mandats de Duc sinon le duché serait ressorti dans un sale état.


Frères et sœurs dans la foy, en cet heureux jour et en ce saint édifice nous sommes réunis pour voir l'amour de deux êtres chers se concrétiser par leur union devant le Très Haut.

Le Seigneur notre Dieu préconise la vie en couple et surtout la célébration de cet amour par le faite d’avoir des enfants. La vie en couple n’est pas chose facile, mais je suis sûr que vous y arriverez avec l’aide du Seigneur, que vous bâtirez un foyer, toute une vie autour de votre amour qui est des plus sincères. Aimez-vous jusqu’au bout et sans conditions. Que chacun de vous fasse des efforts quand votre couple vivra ses moments difficiles, que vous vous protégiez mutuellement et que vous protégiez et éleviez vos enfants dans l’amour est la foi de la Très Sainte Église Aristotélicienne. Perpétuez ensemble la tradition en enseignant à vos enfants l’amour que Dieu nous a donné. Je vous le dis. Le mariage n’est pas chose facile, mais il est un des plus beau cadeau fait à l’autre et au Seigneur.

Si quiconque ici présent connait un quelconque obstacle à l'union de Cécilia et Samuel, qu'il se lève et nous le dise.


Puis peu à peu il revint à la réalité parce qu'à un moment donné il savait qu'il allait devoir parler en latin.... La vac... Mince ! C'était ça qu'il avait demandé tout à l'heure ! Allait-il parlé en latin ou pas ? Et lui il avait dit quoi ? Oui ! En hochant bêtement la tête... Oups... Bon on verrait le moment venu. Là c'était la question à laquelle le premier qui répondait se retrouvait automatiquement pendu aux cloches les pieds vers le ciel... Petit moment d'angoisse... Rien ? Tant mieux on enchaine alors... Une chansonnette... Ah ! Lui aussi ? Et le Sam de chanter en chœur, ou presque... Pardon aux familles...

Seigneur, Dieu tout-puissant, bénissez l’anneau d’or
De ces nouveaux époux dont l’âme et dont le corps,
Régénérés jadis par l’eau fraîche et le sel,
S’unissent en cette heure au pied de votre autel.
Solide, il est d’un pur métal, il est pesant,
Il est massif, sans alliage et cependant
Le doigt le portera sans s’en apercevoir
Du soir jusqu’au matin et du matin au soir,
Tant il sera conforme à sa puissance intime.
Son cercle régulier dans le derme s’imprime
Sans le blesser, ni le froisser, et la phalange,
S’amincissant sous la pression de cette bande,
Sans perdre de sa force ou de sa grâce agile,
Prend la forme arrondie et maigrit et s’effile.
Ainsi l’amour, Seigneur, que ce symbole enferme,
Sans recommencement ici-bas et sans terme,
Sera, si vous daignez le bénir à son tour,
Résistant comme l’or, solide et sans détour,
Sans alliage et sans mélange, et si léger,
Que l’âme s’y trouvant mêlée sans y songer,
Gardera sa divine et ravissante empreinte.
En ignorant de quels liens elle est étreinte.


L'orage du siècle étant passé et le calme revenu dans la nef... Il se tourna vers sa future, presque, dans une trentaine de minutes tout au plus, quasiment épouse. Non pas de sourire niais il devrait réussir à l'éviter.

Ce jour, je fais la promesse solennelle de t'aimer inconditionnellement, de t'honorer et de te respecter, de n'avoir aucun autre homme dans ma vie -même si je pense que tu le savais déjà- et donc de te rester fidèle jusqu'à la fin de mes jours, de te protéger, d'être à tes côtés que ce soit dans la richesse ou la pauvreté, dans la santé ou la maladie, dans le pire comme dans le meilleur. Je promets également de te chérir et de soutenir tes espoirs et tes rêves. Toutes mes possessions, qu'il s'agisse de mes richesses ou de mes terres, seront également les tiennes. Je te donne ma main, mon cœur ainsi que mon amour et ce jusqu'à ce que la mort nous sépare.

Ah ! Pas de latin ! Voilà la porte de sortie. Il pourrait arguer que Céci n'avait rien dit en latin et que du coup il avait fait comme elle. Nan parce que il aurait été capable de se gourer dans les mots et franchement ça l'aurait pas vraiment fait...

Samuel, de cet anel je t'épouse, de mes biens je te doues et de mon corps je t'honores

Ah Ah Ah Ah Ah son tour maintenant... La regardant bien dans les nyeux histoire de bien lui faire comprendre qu'il ne rigolait pas d'un pouce...

Ce jour, je fais la promesse solennelle de t'aimer inconditionnellement, de t'honorer et de te respecter, de n'avoir aucune autre femme dans ma vie, de te rester fidèle jusqu'à la fin de mes jours, de te protéger, d'être à tes côtés c'est déjà le cas que ce soit dans la richesse c'est le cas de toute façon ou la pauvreté même pas en rêve, dans la santé ou la maladie, dans le pire comme dans le meilleur. Je promets également de te chérir et de soutenir tes espoirs et tes rêves toujours mon amour. Toutes mes possessions, qu'il s'agisse de mes richesses ou de mes terres, seront également les tiennes. Je te donne ma main, mon cœur ainsi que mon amour et ce jusqu'à ce que la mort nous sépare.

Petite pause qui le fait bien avant de conclure

Cécilia, de cet anel je t'épouse, de mes biens je te doue et de mon corps je t'honore

Il lui passa l'anneau au doigt en jetant un oeil vers la main afin de vérifier qu'il ne se trompait pas de doigt... Puis réprimant une furieuse envie de l'embrasser, il reprit sa place pile sur la marque faite à la craie le matin même. Mais nan voyons pas de dessins dans la chapelle... Il attendit qu'Endymion prenne la parole en espérant ne pas avoir fait de bourde...
Revenir en haut Aller en bas
Scapin
Intendant(e)
Intendant(e)
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel: Un peu de tout

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Lun 25 Nov - 9:12

S’est toujours discret qu’il était au sein des terres de sa Grâces.
Ayant œil presque à tout se faufilant dans les s couloirs connaissant déjà les passages et raccourcis qui lui permettait de se balader.

Grande cérémonie était en la chapelle Santa Caterina, les maîstres des lieux allaient s’unir devant le Très Haut.
De côté derrière une colonne, observant un instant la cérémonie et sans bruit s’en reparti vers l’intendance ou préparatifs devait être prêt pour la fin de la cérémonie religieuse.

Revenir en haut Aller en bas
aelys de valreas
Vassal(e)
Vassal(e)
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel:

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Jeu 28 Nov - 21:55

Cela faisait un moment maintenant que j'avais reçu le vélin m'invitant à assister à la noce de mes suzerains, et pourtant je ne m'étais pas encore décider, je tournais et retournais le vélin chaque jour entre mes mains, pourtant il me fallait prendre une décision, ne pas y aller serait faire offense à mes suzerains et amis et ça c'était hors de question, je soupirais, je ne connaissais personne et me sentait affreusement intimidée de me retrouver au milieu de tant de personnes de qualités.
Prenant brusquement ma décision j'appelais Bertille pour m'aider à me vêtir.
Quelque instant plus tard je pénétrais dans la chapelle, avisant un coin en retrait je m'y installée et me faisant le plus discrète possible je suivi le déroulement de la cérémonie tout en adressant une prière au Très Haut pour qu'il veille sur leur bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Archevêque, Chapelain de Ribiers & Vicomte [F]
Archevêque, Chapelain de Ribiers & Vicomte [F]
avatar


Feuille de personnage
Postes au Castel:

MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Dim 1 Déc - 20:22

Ce fut donc sans surprise, l'inverse aurait été embêtant, que les jeunes gens déclamèrent leur consentement et se passèrent la bague aux doigts. L'archevêque ne put s'empêcher d'esquisser un fin sourire, le bonheur des amoureux ne le laissant pas indifférent, puis il proclama la phrase solennelle :
Cécilia, Samuel, je vous déclare mariés par la Très Sainte Église Aristotélicienne, aux yeux du Très Haut et des Hommes. Ce que le Très Haut a uni, nul ne peut le désunir, excepté le Consistoire Pontifical après une audience pour une dissolution/annulation de mariage pensa-t-il un instant, mais il ne leur souhaitait pas.
Il enchaîna de suite,

Je vais maintenant demander aux témoins de s'engager à témoigner de ce qu'ils ont vu et entendu au cours de cette cérémonie, puis de signer le certificat. Suite à quoi ce sera au tour des mariés avant que je ne scelle définitivement leur union. Certificat qu'il indiqua d'une main tendue vers le lutrin posé à côté des mariés, où se trouvaient aussi plume et encrier, c'est plus facile pour écrire.
Revenir en haut Aller en bas
damwer
Vassal(e)
Vassal(e)
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Lun 2 Déc - 19:47

Monseigneur Endymion invitait les témoins à prendre la parole mais lequel était censé commencer???
Rapide coup d’œil interrogatif puis la brunette s'avança légèrement, elle aurait aimé s'éclaircir la voix, voir même disparaître à ce moment là mais ça c'était impossible! C'est donc la voix un peu faible mais tout de même intelligible qu'elle prononça son témoignage.


En ce jour d'importance pour deux êtres qui me sont chers, je certifie avoir vu et entendu Cécilia et Samuel prendre engagement mutuel devant le Très Haut de tout ce qu'implique le mariage.

Nouveau rapide coup d’œil savoir si elle pouvait passer à la signature du certificat ou s'il lui fallait en dire plus... et hop elle se dirigea vers le lutrin et prit la plume.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël
J'ai beau être ptit, qu'est ce que je suis chiant!
avatar


MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   Ven 13 Déc - 17:39

Le biducal bambin écoutait sans comprendre la cérémonie qui était en train de se déroulée devant lui. Tout ce qu’il savait c’était qu’il n’était plus dans les bras de « maman » ; et cela, ça ne lui convenait pas du tout, mais alors pas du tout du tout. Et puis tout ce bruit, toute cette foule… c’était presque oppressant pour le noblio en couche culotte… Il n’était plus le centre du monde, plus le centre de l’attention parentale… Cela nécessitait donc une mise au point. Aussitôt dit, aussitôt fait : le premier témoin venait d’arrêter de parler quand l’horrible crapules poussa son premier gémissements.

Ce fut d’abord très soft, puis il monta dans les aigus, gigottant sans aucune retenue. Maman était pas loin, il avait entendu sa voix pas longtemps auparavant. Or, suivez bien la logique, si maman était proche elle était donc disponible et si elle était disponible, elle devait bien évidemment le cajole, le cabinet, bref s’occuper de lui. Et le sale môme avait bien l’intention de rappeler cela à sa chère et tendre mère.

Ses sanglots non mélodieux s’élèvent donc sous les arches de la chapelle, semblant même pouvoir aller enquiquiner le Très Haut !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Mariage de Sam et Cécilia   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Mariage de Sam et Cécilia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Mariage des soldats Maya II et nain32
» [RP] Mariage de Myckilem et Naurestel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiefs de la famille Sevillano :: Baronnie de Ribiers :: Château de Clairecombe :: La Haute Cour :: Chapelle Santa Caterina-
Sauter vers: